Services auxiliaires à courant continu 48vcc :

Une batterie à deux redresseurs sont placés respectivement dans la salle des batteries et dans la
salle des services auxiliaires au bâtiment de commande. Une armoire distincte 48Vcc est prévue au
niveau du bâtiment de commande test équipée par tout le matériel nécessaire à l’alimentation de
l’ensemble des équipements 48Vcc qui sont installés dans la salle HF.

5 : Modes de conception pour alimenter les services auxiliaires :

A partir de tout ce qu’on a présenté sur les services auxiliaires continu et alternatif, L’ONEE/BE
adopte, une architecture dont les alimentations sont issues du bâtiment de commande, et autre
architecture dont les alimentations sont réalisées au niveau des cabines de relayages. Alors, on
peut déduire deux modes de conception pour alimenter ces services auxiliaires.
- La conception centralisée.
- La conception décentralisée.

L’alimentation des services auxiliaires en 380/220 CA :
Pour l’alimentation des services auxiliaires en 380/220 CA, on distingue deux modes de
conception :

1 : La conception centralisée :

Dans ce mode de conception, on prévoit l’installation de deux jeux de barres (JDB réseau, et JDB
secouru), et toutes les alimentations des tranches sont issues du bâtiment de commande. Sauf les
alimentations des services relatifs à l’alimentation de l’appareillage auxiliaire du matériel THT ou
HT (moteurs des disjoncteurs, circuit de chauffage de certain matériel extérieur, etc.).
Pour alimenter les services relatifs à l’appareillage auxiliaire du matériel THT ou HT, on prévoit
l’installation des armoires dans chaque cabine de relayage.
 

2 : La conception décentralisée :

L’alimentation des services auxiliaires alternatifs des tranches BT, est réalisée au niveau des cabines
de relayages.
Dans chaque cabine de relayage, il est installé des armoires pour les alimentations 220V et380V
alternatif secouru et non secouru.
Ces armoires des services auxiliaires alternatifs situées dans les cabines de relayage sont
alimentées via le JDB secouru installé dans le bâtiment de commande.

D



2 : L’alimentation des services auxiliaires en 127Vcc:

3 : La conception centralisée:

Dans cette conception l’alimentation des services auxiliaires provient seulement du bâtiment de
commande d’où le nom de la conception centralisée, autrement-dit pour les différentes tranches
existantes les polarités proviennent toutes du bâtiment de commande à l’exception des
alimentations nécessaires pour les organes haute tension lesquelles sont à prévoir au niveau des
cabines de relayage.
La figure ci-dessous donne un aperçu global sur ce mode d’alimentation :

 
Vue globale sur le mode de conception centralisée.
Les polarités sont réparties sur deux jeux de barres, le premier nommé jeu de barre principale T1,
le deuxième qui est le jeu de barres de réserve nommé T2.
En service normal les deux jeux de barres sont normalement séparés, et chacun des deux est
alimenté via un redresseur et une batterie, aussi pour assurer la sécurité de l’alimentation, on
dispose d’un troisième redresseur qui peut secourir l’un des redresseurs déjà cités, mais non les
deux en même temps, pour ce faire, ce troisième redresseur peut alimenter chaque jeu de barres
via un disjoncteur. Chaque disjoncteur ne peut se fermer que si le disjoncteur du chargeur principal
est ouvert.
En cas de perte de l’une des batteries, on peut coupler entre les deux jeux de barres via un
disjoncteur, mais ce dernier ne peut se fermer que si les trois disjoncteurs, de la batterie, du
redresseur d’une polarité T1 ou T2 et du redresseur n°3 sont ouverts, et par conséquent la
batterie doit être dimensionnée pour pouvoir alimenter toutes les tranches.
Cette figure illustre ce qu’on vient de citer :

 


                                                     Schémas illustratif du principe de la conception centralisée.

Dans ce cas, au niveau de la tranche des services auxiliaires installée au niveau du
bâtiment de commande, il y a lieu de remonter l’ensemble des signalisations d’ouverture et de
déclenchement des disjoncteurs BT des armoires des services auxiliaires.
Pour ce faire les disjoncteurs sont équipés d’un contact auxiliaire OF, lorsque le disjoncteur est
ouvert le contact est fermé pour envoyer une signalisation au calculateur de tranche services
auxiliaires, et vice versa, le schéma suivant illustre ce qu’on vient d’expliquer :

 


Présentation des contacts OF.

This Is The Newest Post
Previous article Previous Post