Les postes conventionnels :
L’alimentation des services auxiliaires en courant continu est centralisée au niveau du bâtiment de
commande.
Quant à les sources d’alimentation on avait deux philosophies :
III-3-3-1 : Le premier mode :
On l’appelle « alimentation des services auxiliaires à simple source », on prévoit l’installation d’une
batterie, et de deux redresseurs, seulement un est en service, l’autre est utilisé lors de
déclenchement du disjoncteur du premier redresseur. Toutes les alimentations des tranches
existantes, proviennent d’un seul jeu de barre, la figure suivante montre ce qu’on vient de citer :

 


 Alimentation à simple source 127Vcc dans les postes conventionnels

Le niveau de sécurité d’alimentation reste faible, c’est pourquoi, on passe au deuxième mode
qu’on l’appelle « alimentation des services auxiliaires à double source »
2 : Le deuxième mode :
Dans ce mode, on prévoit l’installation de deux batteries étanches de 127Vcc avec deux
redresseurs. Chaque bloc ‘batterie –redresseur’ sera raccordé sur l’un des deux jeux de barres (T1
et T2).
Les alimentations des tranches seront réparties sur les deux jeux de barres cités ci-dessus (les
alimentations principales alimentées par T1, les alimentations de réserves alimentées par T2). En
fonctionnement normal les deux jeux de barres sont séparés mais on peut les coupler en
respectant les conditions de sécurité de l’exploitation.
Les deux figures suivantes montrent ce qu’on vient d’expliquer :


 

Alimentation à double sources 127Vcc dans les postes conventionnels.

 


 Les postes numériques :

Depuis le début de la réalisation des premiers postes de transformations numériques transport la
philosophie de distribution continue a connu une évolution du fait :
─ Que les tranches BT sont installées au niveau des cabines de relayage construites à cet effet.
─De l’amélioration de la continuité de services et de la sécurité des alimentations auxiliaires des
postes (deux batteries 127Vcc, trois redresseurs127Vcc)
L’ONEE adopte actuellement deux philosophies pour alimenter les services auxiliaires en courant
continu des nouveaux projets :
1 : Le premier mode :
Dans chaque cabine de relayage, et dans le bâtiment de commande, une armoire des services
auxiliaires 127Vcc est installée. Elle est divisée en alimentation principale (A), et en alimentation de
réserve (B) sous forme de deux jeux de barres séparés. Une boucle en courant continu 127Vcc est
assurée entre les cabines et le bâtiment de commande comme suit :
L'alimentation principale de chaque cabine de relayage est assurée par sa propre
batterie.
L’alimentation de réserve (B) de la première cabine de relayage sera assurée par le
jeu de barre principale (A) du bâtiment de commande.
L'alimentation de réserve de la deuxième cabine sera assurée par le jeu de barre
principale (A) de la première cabine de relayage.
Cette distribution sera appliquée au reste des cabines.
L’alimentation de réserve (B) du bâtiment de commande sera assurée par le jeu de
barre principale (A) de la dernière cabine de relayage
Dans chaque cabine de relayage ou dans le bâtiment de commande, il est possible d'accoupler, en
tenant compte des conditions nécessaires d’exploitation et de sécurité, le jeu de barres (A) avec le
jeu de barres (B) manuellement, mais normalement, ils sont séparés par un disjoncteur qui est
ouvert à l’exploitation normale. Les batteries sont dimensionnées en conséquence.
La figure suivante éclaircit ce qu’on vient de citer :

 


2 : Le deuxième mode :
Au niveau de ce mode, les redresseurs et batteries sont prévues uniquement dans le bâtiment de
commande pour alimenter tous les équipements du poste.
Les batteries sont installées dans la salle des batteries, et les redresseurs ainsi que les armoires
continues dans la salle des auxiliaires.
Deux batteries étanches de 127Vcc sont prévues avec deux redresseurs. Chaque bloc ‘batterie –
redresseur’ sera raccordé sur un des deux jeux (T1 et T2).
Il est prévu également un redresseur n°3 de secours avec deux disjoncteurs pour commuter, de
façon que ce redresseur puisse alimenter l’un des deux jeux de barres 127Vcc et secourir les deux
premiers redresseurs.
En fonctionnement normal, les deux jeux de barres sont séparés, mais il est possible de les
accoupler manuellement en respectant toujours les équations de verrouillage.

 
Les alimentations de tous les équipements du poste sont issues à partir des armoires des services
auxiliaires 127Vcc installées dans la salle des auxiliaires du bâtiment de commande
La figure suivante éclaircit ce qu’on vient de citer :

 

 

next article next Post
Previous article Previous Post